Haïti-Politique|-. « G9 en famille et alliés » réclame la démission de Ariel Henry

Haïti-Politique|-. « G9 en famille et alliés » réclame la démission de Ariel Henry

Le groupe armé « G9 en famille et alliés » mené par son leader incontestable Jimmy Chérizier alyas « Barbecue », dans une vidéo tournant en boucle sur les réseaux sociaux, demandent au Premier Ministre Ariel Henry de jeter l’éponge à cause de son incapacité de mener le pays à bon port et de traiter avec des dossiers importants notamment l’assassinat de Jovenel Moïse.

Objet d’un mandat d’amener pour son implication dans plusieurs massacres perpétrées dans les quartiers populaires, le chef de file du G9 en famille et alliés, Jimmy Chérizier, dans son fief à Delmas 6, ne rate aucune occasion pour anoncer des jours noirs à Port-au-Prince. Comme toujours, l’ancien policier annonce qu’il libèrera le pays des griffes des rapaces des classes politique et économique qui le maintiennent dans la salubrité depuis plusieurs années.

Auparavant, il promettait de combattre Jovenel Moïse comme homme politique à la tête du pays. Maintenant c’est le premier ministre Ariel Henry fraîchement installé qui est la bête noire et est dans les viseurs du caïd de Bas-Delmas. Pour Barbecue, Ariel Henry n’a pas la capacité de diriger le pays  » Ariel Henry laisse traîner certains dossiers comme celui de l’assassinat de Jovenel Moïse qui merite d’être élucidé » explique le dit révolutionnaire.

S’opposant à la politique de l’opposition menée par Me. André Michel et ses amis, Jimmy Chérisier accuse Ariel Henry d’être en connivence avec ces derniers en les founissant de l’argent puisé des caisses de l’Etat. Selon le numéro Un du G9, cette opposition politique est corrompue et est aussi responsable de cette situation dégradante dans laquelle se trouve le pays.

Fort de ces constats, le gangster a encore affirmé la ferme volonté du G9 de sortir le pays du gouffre par la force des armes au péril de leur vie. « Nou menm fòs revolisyonè G9, nou di nap libere peyi sa a sou zam nou, au péril de notre vie » a relaté Barbecue.

Parrallèlement Jimmy Chérisier a profité pour lancer un message au Directeur de la Police Nationale d’Haïti car il aurait envoyé une force dénommée « All Black » les assassiner  » N’ap di Léon Charles sispann voye all Black vin asasine nou nan Ri Sen Maten memm jan w te voye vin fè masak anndan Delma 6 la, nou p ap pran sa ankò » martèle-t-il.

En outre, Barbecue demande à Léon Charles de penser à sécuriser certains bâtiments publics et entreprises tels que le Terminal de Varreux, La Douane, SHODECOSA, le Parlement, entre autres.

Quant aux prisonniers incarcérés au Pénitencier National, le leader du Groupe armé de G9 en famille et alliés annonce leur délivrance dans très peu de temps.

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *