Haïti-Plaine du Cul-de-sac: un calme apparent observé après deux semaines d’effervescence

Haïti-Plaine du Cul-de-sac: un calme apparent observé après deux semaines d’effervescence

Après deux semaines de combat entre le gangs  » 400 Mawozo » et « Chen Mechan » pour l’acquisition de plus de territoire dans la Plaine du Cul-de-sac notamment à Croix-des-bouquets, Tabarre et autres zones avoisinantes, un calme apparent est remarqué. 

Les habitants de la Plaine du Cul-de-sac connaissent deux nuits de douceur après plusieurs jours marqués par des tirs d’armes automatiques. Les forces de l’ordre assurent une présence constante au niveau de ces zones qui ont été contrôlées par les gangs du 400 Marozo et Chen Mechan.

Certaines familles ont commencé à regagner leur domicile. Au niveau des marchés publics, les activités se sont déroulées timidement malgré la crainte d’une prochaine offensive des hommes de Lanmò San Jou. Le transport public jusqu’à présent fonctionne au ralenti, attendant que tout rentre définitivement dans l’ordre.

Ces deux semaines de guerre ont été soldées par la mort de 39 personnes et au moins 68 blessés ont été recensés, selon un bilan partiel des autorités de la Protection Civile.

Il n’est pas un secret de polichinelle, le pays évolue dans un contexte socio-politique très fragile, le taux de l’insécurité atteint son paroxysme, des cas de kidnapping se multiplient. La majeure partie du territoire est occupée par des gangs armés. La Police Nationale d’Haïti (PNH) est impuissante malgré les efforts constants déployés pour traquer les bandits armés.

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *