Haïti-Politique : le SDP menace de se retirer de l’accord du 11 septembre et d’abandonner le PM Ariel Henry

Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP), lors d’une conférence, ce jeudi 12 mai 2022, exprime son insatisfaction par rapport à plusieurs points de l’accord du 11 septembre et se dit prêt à abandonner le premier ministre Ariel Henry et son gouvernement.

Lors de cette conférence de presse, Nènèl Cassy a déclaré : « Nous avons pris part à la formation d’un gouvernement afin de mettre le PHTK en difficulté, mais jusqu’à présent, le PHTK et certains de ses acolytes au gouvernement maintiennent le statu quo. Si cela ne change pas, nous préférons abandonner l’accord parce que nous nous ne ferons pas complices du retour du PHTK au pouvoir ».

D’après l’ancien sénateur des Nippes le PHTK a les mains trempées dans l’insécurité grandissante à travers le pays. « C’est un moyen pour la bande à Martelly d’organiser des élections qui seront à leur profit » a-t-il ajouté.

Le Secteur Démocratique et Populaire, invite les secteurs à changer leur fusil d’épaule pour une résolution pacifique de la crise . Il profite de cette occasion pour demander aux individus armés de déposer les armes parce que le pays nous appartient tous et c’est à nous tous de le sortir du gouffre.

Pour se défendre et se déresponsabiliser de l’état actuel du pays, le dirigeant politique du SDP, déclaré ceci : « Nous n’avons jamais encouragé ni armé aucun groupe sur le territoire national car notre bataille est démocratique et pacifique », en renouvelant sa volonté à dialoguer avec les acteurs de la crise.

Le conflit entre les gangs de la plaine du Cul-de-sac, est une honte pour le SDP, car il est inconcevable que les haïtiens tirent sur leurs propres frères et sœurs, d’après la déclaration de Nènèl Cassy.

Widzer Chéry

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *