Haïti-Protestation : Ariel Henry menace d’utiliser la force contre les manifestants

Alors que des milliers de citoyens ont gagné les rues pour protester contre la hausse des produits pétroliers et la cherté de la vie, le gouvernement du Premier Ministre Ariel Henry menace d’utiliser la force pour faire respecter sa décision et de débloquer les rues d’ici mardi.

Les autorités gouvernementales n’ont pas manqué de multiplier des réunions ces derniers jours pour trouver la meilleure formule pour faire sortir les citoyens dans les rues. Ne voulant pas revenir sur sa décision d’augmenter le prix du carburant, le Premier Ministre Ariel Henry compte s’appuyer sur la Police Nationale d’Haïti pour mettre fin au mouvement « lock ».

Selon une source requérant l’anonymat, des agents ont été déjà mobilisés pour empêcher aux citoyens de dresser des barricades dans les rues. Sur ordre des autorités étatiques, des mesures extrêmes seront appliquées contre ceux qui veulent semer le trouble, a-t-elle confié à notre rédaction.

Voulant garder son pouvoir, le Premier Ministre Ariel Henry obéissent aux gens du secteur des affaires qui mettent la pression pour que le problème soit résolu rapidement, sinon ils menacent de faire tomber le gouvernement.

Ce samedi 17 septembre 2022, les activités ont repris timidement dans la région métropolitaine notamment dans les communes de Pétionville et Delmas. Les manifestants ont promis de reprendre les rues lundi malgré l’annonce de l’ouragan Fiona sur le pays.

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *