Le secteur Démocratique et populaire invite le peuple à se serrer les rangs pour  forcer le départ du président le 7 fevrier prochain.

Le secteur Démocratique et populaire invite le peuple à se serrer les rangs pour forcer le départ du président le 7 fevrier prochain.

Le secteur démocratique et populaire continue le combat sur tous les points pour faire face au pouvoir dictatorial que prétend établir le président en place en voulant aller au delà du 7 fevrier 2021. Plusieurs secteurs de la vie nationale, dont la fédération des Barreaux Haitiennes expriment déjà leur position sur cette crise.

Dans une note publiée le mardi 2 février 2021 portant la signature de plusieurs membres du secteur dont le maire Rony Colin,Me André Michel, le senateur Nenel Cassy , le petrochallenger Ernst Vilsaint; le secteur démocratique et populaire salue le départ des deux mapoux politiques, le sociologue Anthony Barbier(membre du secteur démocratique) et l’ancien sénateur Serge Gilles(membre de fusion), survenus quelques jours avant la fin du mandat constitutionel du locataire du palais national. Le secteur profite pour présenter ses condoléances à madame Liliane Pierre Paul tout en lui promettant leur soutien continue dans la vie après le départ de son mari.


Le Secteur Démocratique et Populaire appelle la population à amplifier les mouvements de rue afin de forcer le président à respecter la fin de son mandat constitutionel.

Le secteur démocratique ne manque pas de complimenter les différents secteurs de la vie nationale qui prennent officiellement position sur la fin de mandat du président. On peut citer la fédération, la conférence épiscopale, la fédération des barreaux, la cour des comptes, la cour de cassation qui ne les a pas permis de prêter serment, le secteur vodou, entre autres.

Dans cette même note, le secteur démocratique et populaire dénonce les abus du pouvoir contres les différents militants de l’opposition. Les actes repressives sont multiples et condamnables . On peut citer : L’arrestation de l’ancien sénateur Nenel Cassy à Miragoâne accompagné d’une dizaine de militants dont l’économiste Pilate Voltaire, l’agression subie par Me André Michel à Miragoâne par le délégué departemental des Nippes, l’intimidation , l’arrestation de l’ancien député Sinal Bertrand et son chauffeur dans le département du Sud, les actes barbares sur la population aux Gonaïves, l’assassinat du militant Yvon Noel dans les manifestations du 31 janvier et autres agressions et intimidations subies par les acteurs et militants de l’opposition.

Le secteur Démocratique et Populaire appelle à la mobilisation pour forcer le président à respecter l’article 134-2 de la constitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *