La sculpture de Dany Laferrière exposée à Montréal.

La sculpture de Dany Laferrière exposée à Montréal.

Après son immortalisation fêtée à son intronisation à l’Académie Française en 2013, 7 ans après, la sculpture de Dany Laferrière est désormais dressée à Montréal, sa ville adoptive. La ville rend donc un sacré hommage au Canado-haïtien pour ses 35 ans d’écriture.

« J’ai voulu rendre à la fois cette gravité et la joie intrinsèque de Dany.  Sa grande humilité aussi », tels sont les mots du sculpteur Roger Langevin à la présentation de son monument dressé en l’honneur du chouchou de la littérature canadienne.

Face au talent et la célébrité de Dany, Roger Langevin ne voulait pas rester taciturne et de tout son cœur, il a offert de prêter son œuvre à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ), dont fait partie la Grande Bibliothèque. Cette sculpture a été baptisée L’exil vaut le voyage, qui est aussi le nom d’un des romans de Dany Laferrière. Elle montre l’écrivain et membre de l’Académie française assis en haut d’un escalier. 

« L’œuvre ne peut logiquement être installée qu’à deux endroits, soit Petit-Goâve, lieu de naissance de l’homme à Haïti, soit Montréal, lieu de naissance de l’écrivain à son métier », a indiqué par communiqué Roger Langevin. L’artiste a fait savoir également que c’est la force d’une photo de l’Académicien qu’il a vu, assis dans un escalier qui l’a frappé et qui l’a inspiré.

Prêtée jusqu’au mois de mai, l’œuvre est actuellement exposée à deux pas du quartier des spectacles, où se tient, jusqu’au 1er novembre, une exposition en plein air consacrée aux 35 ans de carrière d’écrivain de Dany Laferrière.

Windsor Klébert Laferrière (Dany) est né à Petit-Goâve, ville du département de l’Ouest de la République d’Haïti le 13 avril 1953. Se laissant bercer par la douce brise de la campagne dans les bras de sa grand-mère, il s’est fait assidu de très tôt à la lecture, ce qui lui a valu sans doute le métier du journalisme qu’il a exercé à radio Haïti-Inter et à l’hebdomadaire « Le Petit Samedi Soir ». Amer face au régime de Baby doc, il a pris l’exil en 1976 suite à l’assassinat de son ami Gasner Raymond et s’est installé à Montréal, là où il a écrit son premier livre « Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer », publié en 1985. Dany compte aujourd’hui plus de 30 livres dans son répertoire et depuis 2013, il occupe le siège # 2 à l’Académie Française, siège occupé jadis par Montesquieu et Alexandre Dumas. L’immortel Dany est aussi le papa de trois jolies filles qu’il a eues de son épouse Margaret Berrouët, la négresse qu’il a rencontrée à Port-au-Prince en 1979 lors d’une courte visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *