Haïti/Protestation|-. Le premier ministre Joseph Jouthe lance un appel au calme après la libération des 5 policiers.

Haïti/Protestation|-. Le premier ministre Joseph Jouthe lance un appel au calme après la libération des 5 policiers.

Le premier ministre haïtien Joseph Jouthe, le samedi 12 septembre 2020, appelle au calme après les manifestations violentes des policiers qui réclamaient la libération des 5 policiers incacérés au pénitencier national dans l’enquête du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, Me. Monferrier Dorval.

Le samedi 12 septembre 2020, plusieurs centaines de policiers ont gagné les rues de la Capitale de Port-au-Prince afin de réclamer la libération de leurs frères d’armes frappés de mesures conservatoires dans l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats, Me. Monferrier Dorval.

Le premier ministre s’est dit surpris de l’incarcération de ces cinq policiers de l’UDMO alors que le dossier n’a pas été acheminé à l’inspection générale de la PNH.

Joseph Jouthe insiste sur la necessité que toute lumière sur l’absence de patrouille sur les lieux de la scène de crime après l’assassinat du Professeur.

Selon un bilan partiel des autorités étatiques, des dizaines de véhicules ont été incendiés par des manifestants en colère.

About Author

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *