Prophéties|-. Possibilité d’un grand tremblement de terre en Haïti en septembre 2020.

Prophéties|-. Possibilité d’un grand tremblement de terre en Haïti en septembre 2020.

ADY Jean Gardy, journaliste notoire haïtien, ancien ministre de communication, réputé pour être détenteur de savoirs ayant rapport au destin du pays, a fait depuis 2014 des déclarations troublantes et fracassantes à travers les médias, notamment à la Radio Télé Métropole qui font peur, mais qui redonnent aussi l’espoir qu’Haïti ne mourra pas, que le soleil viendra après le mauvais temps. Lors de ces dernières prophéties au micro de Wendel Théodore, il annonce clairement qu’un grand fléau devrait chambarder le pays en septembre 2020.

Avant la chute de Jean Claude Duvalier le 07 février 1986, des consultations se sont tenues au palais national à huis clos aux forces spirituelles et mystiques de la nation. Après avoir tenté de rencontrer les évêques dont Mgr Gagneau du Cap et Mgr Constant des Gonaïves qui refusaient de venir, Baby Doc a rencontré certains houngans (7 au total) qui lui ont tout prédit sur sa chute et sur l’avenir du pays pendant un siècle.

Aucun journaliste n’avait accès à ces réunions, cependant Ady Jean Gardy, jeune journaliste à l’époque en a reçu subrepticement les comptes rendus par l’ancien ambassadeur d’Haïti en Hollande, Théo Duval, et il était exhorté à les garder secrètement. Jean-Claude Duvalier, étant décédé le 4 octobre 2014, l’ancien directeur de Télé Haïti commençait dès lors a révélé les prophéties faites à la veille de 7 février 1986. C’est l’émission télévisée « Le Point » de  Wendell Théodore qui a eu l’honneur de recevoir à plusieurs reprises le fameux Jean Gardy pour parler d’histoire et d’avenir.

« Sincèrement, je n’y croyais pas, mais quand les événements ont commencé à se succéder, je me suis posé des questions. » déclare-t-il.

Lors de la grande rencontre avec les houngans, ces derniers avaient prévu la chute du régime au même moment que celle du président des Philippines (Ferdinand Marcos),  le 7 février 1986, un événement auquel il était impossible d’y échapper, sinon Baby Doc mourrait. Les loas ont reproché à Baby doc l’infidélité à l’alliance faite avec son père François avant sa mort. Quand ce dernier lui a remis sa bague, il savait qu’il ne devrait jamais se marier même s’il pouvait avoir des maîtresses. Les loas en ont profité pour lui glisser à l’oreille l’époque de son décès, soit 57 ans après l’année de l’assertion de son père au pouvoir (1957-2014), donc il n’aura pas le temps de voir la candidature à la présidence de son fils (20 ans après sa mort) qui a été aussi annoncé au palais national.

Les esprits dits ancestraux n’ont pas seulement révélé le destin du chef d’état mais aussi l’itinéraire de l’avenir du pays. « Haïti sera un pays prospère, très prospère et le pays connaitra une stabilité sans bornes. Mais avant tout il faut que l’on souffre, que l’on compte les cadavres dans les rues. » Les houngans ont annoncé un grand tremblement de terre qui ferait 300 000 morts (rappelons-nous 2010). Olicha, un esprit qui s’est declaré inspecteur général du monde des esprits à travers ces houngans a prédit l’arrivée de plusieurs personalités au pouvoir dont un danseur de carnaval et qui sera secondé par le petit-fils de Michel Vieux (arrière-grand-père de Laurent Lamothe), directeur du cabinet d’Alexandre Pétion. Le pays connaîtra une instabilité politique à nulle autre pareille. Au cœur de cette instabilité politique devrait surgir une épidémie mondiale qui ferait beaucoup de morts à travers le monde et cette pandémie précéderait le deuxième tremblement de terre prévu 10 ans après le premier et qui ferait 862 000 morts. Il sera accompagné peut-être d’un tsunami qui détruirait la ville de Cap-Haïtien, Port au Prince , Léogâne seraient vivement touchées. ADY aurait aussi reçu la date de ce séisme dévastateur lors d’une visite à la grotte de Dondon, « surveillons-le en septembre 2020, Il y aura autres choses qu’on avait pas encore dévoilées. » a-t-il déclaré. Ces grands événements feront mal, mais ils annonceraient l’arrivée au pouvoir du sauveur du pays, le petit-fils de Lysius Félicité Salomon Jeune qui sera supporté par le petit-fils de Faustin Soulouque.

Ce sauveur tant attendu devrait succéder au petit-fils de Louverture Moïse, neveu de Toussaint et arrière-grand-père de S.E.M. Jovenel Moïse. Nous notons aussi que la première dame Martine Moïse est la petite fille de Faustin Soulouque. Rappelons aussi que dans notre histoire que le président Aristide est le « Yayou » qui devrait venir, Henry Namphy est le petit-fils d’Henry Christophe, Ertha Pascal Trouillot est l’épouse de Jean-Jacques Dessalines etc… « Tout a été annoncé et rien n’est arrivé au hasard », a déclaré ADY qui a tout expliqué dans son livre : DUVALIER : EFFONDREMENT et 100 ans de prophéties (1000 pages).

« Si ces événements sont inévitables, on peut toutefois limiter les dégâts, car même dans la Bible, certaines prophéties ont été détournées. Pour ce faire nous n’avons qu’à rétablir toutes les « bornes du pays » dont la plus importante se trouve à l’autel de la patrie au Champ-de-Mars. »

Il ne nous reste qu’à attendre ce que l’avenir nous réserve. Rappellons que le mois de septembre 2020 vient juste de commencer, mois auquel devrait survenir le séisme décisif du destin de la première nation noire du monde. Il devient necessaire en Haïti d’être toujours prudent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *