Justice | L’affaire Armel Lafleur déférée au tribunal correctionnel

Justice | L’affaire Armel Lafleur déférée au tribunal correctionnel

Crédit photo : Capital Info

Ayant ignoré la première invitation du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, le 3 janvier dernier, le pasteur Armel Lafleur s’est finalement rendu, ce mardi, au Parquet de Port-au-Prince. Il était accompagné de sa batterie d’avocats.

Accusé d’outrage public à la pudeur, et sanctionné par le ministère des Cultes, le pasteur de l’église de la porte Étroite de Delmas 33 a répondu à l’invitation du Parquet de Port-au-Prince, ce mardi. L’audience a duré plus d’une heure et après audition, le chef de la poursuite a déféré l’affaire devant le tribunal correctionnel pour les suites nécessaires.

Le pasteur Armel Lafleur, qui s’est abstenu à répondre les questions des journalistes, a laissé libre court à l’un de ses avocats, Me. Guy Alexis. Ce dernier informe qu’il va exercer recours contre la décision du ministère des cultes.

À rappeler que le Conseil Spirituel des Eglises d’Haïti (CONASPEH) et la Fédération Protestante d’Haïti (FPH) avaient condamné l’action du Pasteur Armel Lafleur. Ils avaient exigé au Ministère des Cultes d’imposer des sanctions contre le leader religieux. Des mesures drastiques avaient en effet été prises par le ministère des Cultes. Ce dernier a interdit le pasteur toute pratique ministérielle et/ou pastorale pour une période de cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *