Haïti|-. Jovenel Moïse sollicite l’aide de l’OEA pour combattre l’insécurité.

Haïti|-. Jovenel Moïse sollicite l’aide de l’OEA pour combattre l’insécurité.

Dépassé par les événements, Jovenel Moïse sollicite de l’aide de l’Organisation des Etats américains (OEA) pour faire face aux gangs armés qui sèment la terreur dans la capitale haïtienne.

Cette demande survient quatre jours après l’opération échouée de Village de Dieu qui a couté la vie à cinq policiers. Jovenel Moïse demande un support technique à la police nationale dans sa lutte contre « le banditisme et le terrorisme. »

« J’ai eu, avec le SG,  @Almagro_OEA2015 ce lundi 15 mars, un entretien qui a porté exclusivement sur la sécurité. Lors de cet échange, j’ai sollicité de cette importante Organisation un support technique à la PNH afin de lutter efficacement contre le banditisme et le terrorisme », a tweeté Jovenel Moïse, lundi.

Le secrétaire général de l’OEA ne reste pas indifférent. Luis Almagro a écrit sur son compte Twitter : « En réunion avec le Président d’Haïti, @moisejovenel, il m’a été demandé d’apporter un fort appui technique de la part de l’Organisation en matière de sécurité. »

Devant le Conseil de sécurité de l’ONU le 22 février dernier lors d’une session ordinaire virtuelle sur Haïti, Jovenel Moïse avait déclaré que sur 102 groupes armés dans le pays, le gouvernement a démantelé 64. Moins d’un mois, il sollicite de l’aide d’une organisation régionale pour matter les exactions de ces mêmes groupes armés.

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *