Santé | Quelle est l’espérance de vie d’une personne atteinte d’un cancer de la prostate ?

Santé | Quelle est l’espérance de vie d’une personne atteinte d’un cancer de la prostate ?

Si le mois d’octobre est dédié à la prévention du cancer du sein, le mois de novembre, quant à lui, est mondialement reconnu comme mois de lutte et de prévention contre le cancer de la prostate.

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne qui évolue généralement lentement, développée à partir de cellules de la prostate, glande de l’appareil génital masculin.

Rare avant 50 ans sans antécédents, le cancer de la prostate est diagnostiqué en moyenne autour de 70 ans. C’est le type de cancer le plus fréquent chez l’homme. Sa principale cause est la consommation du tabac.

Selon les dernières données de l’OMS publiées en 2020, les décès par Cancer de la prostate en Haïti ont atteint 1,356 ou 1.55% des décès totaux. Ce qui signifie, selon l’âge, sur chaque 100 000 habitants, 50 sont décédés du cancer de la prostate. Une statistique qui classe le pays à la 7ème position des pays ayant le taux le plus élevé de mortalité par cette maladie.

À noter aussi que cette statistique pourrait être revue à la hausse vue la dégradation des conditions de vie de la population notamment en matière de santé.

Une espérance de vie supérieure à 15 ans

Une fois le diagnostic posé, seule une minorité des cancers de la prostate entraîne des conséquences graves, encore moins la mort car, vite il est dépisté, plus longtemps le malade vivra.

En effet, des spécialistes ont découvert que le taux de survie s’améliore, en raison d’un dépistage plus précoce et de progrès technologiques et thérapeutiques notables. Ces avancées font que 95 % des hommes diagnostiqués avec un cancer de la prostate auront une espérance de vie supérieure à 15 ans.

D’un autre côté, si le cancer est dans un stade avancé, avec le développement de métastases au niveau des os notamment, la survie peut tout de même atteindre 5 à 6 ans.

Enfin, d’après les professionnels de la santé, l’espérance de vie d’un patient atteint d’un cancer métastatique résistant à la castration, la forme incurable, varie de moins d’un an à presque 3 ans.

Alix ISRAËL
alixisrael53@gmail.com

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *