La Chine a choisi le Chili pour essayer le vaccin Coronavac

La Chine a choisi le Chili pour essayer le vaccin Coronavac

L’Université catholique a signe un accord de collaboration avec la société pour mener une étude clinique de phase III, qui démontrera son efficacité auprès des milliers de volontaires adultes.

La société biopharmaceutique Sinovac a choisi le Chili comme l’un des pays de l’Amérique latine ou il testera l’efficacité de coronavac : le prometteur vaccin covid-19, développe a Pékin, en Chine. Les responsables de l’étude clinique seront les chercheurs Millenium Institute of Immunology and Immunotherapy (IMII) et le vice-recteur de recherche de l’Université catholique.

Katia Abarca, membre de l’équipe de recherche, a déclaré qu’elle était d’accord avec le biopharmaceutique pour participer à étude de phase III. Cela signifie que l’efficacité du vaccin sera démontrée auprès de milliers de participants adultes volontaires.

¨les études commencent toujours par des étapes précliniques, chez des animaux. Là ils doivent prouver que le vaccin est sur et efficace pour prévenir la maladie ¨souligne l´infectiologue.

Une étude de phase I est un petit essaie impliquant des dizaines de personnes. L’objectif a ce stade est d’étudier l’innocuité du vaccin et la dose exacte a laquelle il sera administré, selon Abarca.

La phase II, ajoute l’infectiologue, fonctionne sur des centaines de participants et la réponse immunitaire de chaque personne est mesurée. En d’autres termes, si le vaccin rempli sa mission de générer des anticorps contre le virus.

¨nous allons commencer dans la phase III.il s’agit d’une étude d’efficacité, impliquant des milliers de participants, 2 000, 3 000, ou plus.il vérifie si le vaccin protège avec efficacité contre la maladie ¨, explique Abarca.

Sinovac a confirme samedi dernier qu’il avait les résultats préliminaires des études cliniques de phase I et II, auxquelles ont participé 743 volontaires sains, âgés de 18 à 59 ans.

¨Aucun problème grave n’a été signalé. Les résultats de l’essai clinique de phase II montrent que le vaccin induit des anticorps neutralisant 14 jours après la vaccination précise le biopharmaceutique dans un communique.

Il ajoute que le taux d’anticorps contre le nouveau coronavirus est supérieur a 90 %. ¨nos études montrent que Coronavac est sur et peut induire une réponse immunitaire. L’achèvement de nos études cliniques avec ces résultats encourageants est une autre étape importante que nous avons franchie dans la lutte contre covid-19, ¨ célèbre Weidong, président de Sinovac.

Alexis Kalergis, directeur de l´IMII, explique qu’il n´y  a toujours pas de date précise pour l’achèvement de l’étude de phase III au Chili. La décision dit-il dépend des chercheurs chinois qui sont encore au stade de la validation des résultats.


 

Partager l'article article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *